questions réponses sur Pourquois.com
Trouvez la réponse...
 
Un Pourquoi au hasar Physique et Chimie Histoire et Géographie Nature et Biologie Astronomie et Géologie Français et Vocabulaire Expressions et Dictons Faune et Animaux Société et Vie quotidienne Corps humain et Anatomie Divers et Inclassables
 

Pourquoi souhaite-t-on une bonne fête à quelqu'un la veille ?

Dans la liturgie chrétienne, les fêtes importantes commencent par les ''premières vêpres'', office liturgique chanté la veille au soir, entre autres dans les monastères.
Cela concerne tous les grands événements comme Noël, Pâques, la Pentecôte, ainsi que les fêtes de la Vierge, et les fêtes des grands Saints. On nomme ces fêtes des ''solennités''.
Même si la liturgie ne commence pas la veille pour les saints ''ordinaires'', la pratique s'est répandue de souhaiter ''bonne fête'' dès la veille (quand, ça je ne saurais vous le dire !)

Vos commentaires sur ce Pourquoi

Cliquez ici pour commenter cette question
Marco a commenté cette question :
Bonjour,

Je me doit d'apporter quelques précisions à ce "copier/coller" que l'on retrouve partout sur le net.

Dire que cela se fête la veille, parce que les chants liturgiques qui honorent les saints commencent aux "premières vêpres" c'est à dire la veille au soir (vêpres=Vesper=soir en latin) , c'est expliquer sans expliquer. . .

Depuis la nuit des temps c'est la lune qui a servie de base à l'établissement de tous les calendiers du monde. La tradition juive Abrahamique elle aussi donc, base le comptage de ses jours sur le calendrier lunaire. La lune étant par définition l'astre de la nuit, religieusement parlant le jour commence au début de la nuit. Les 1eres chrétiens étant des juifs, ils ont hérités du même calendrier religieux. C'est pour cela par exple que les chrétiens commencent la célébration de Noel la veille du 25 décembre (donc le 24 au début de la nuit). C'est ainsi dans dans toutes les religions depuis Abraham, c'est le calendrier lunaire qui prévaut en religion. Cela à un peu évolué dans le catholicisme avec l'adoption précoce du calendier solaire. Mais dans le judaisme et l'islam, c'est toujours le calendrier lunaire qui prévaut pour les fêtes et évenements religieux.

En espérant avoir été assez clair.

Marco
Roland Bresson a commenté cette question :
J'apprends par ces réponses que l'on souhaite "la bonne fête" la veille. Je ne connaissais pas cet usage. Peut-être est-ce un usage local.

En tout cas les explications précédentes à propos de la veille des fêtes qui font déjà partie de la fête appellent quelques petites précisions ou recadrages.

Vous avez raison, Marco, à propos du calendrier lunaire qui est "le calendrier de base". Dans l'année liturgique chrétienne, c'est encore ce calendrier qui, savamment combiné avec le calendrier solaire régit la datation "flotante" de Pâques et de toutes les principales fêtes annuelles qui sont fixées par rapport à Pâques.

MAIS : ce n'est pas parce que "La lune étant par définition l'astre de la nuit" que : "religieusement parlant le jour commence au début de la nuit".

Chez les peuples anciens la notion d'un minuit ou d'un point "zéro heure" ne venait même pas à l'esprit : allez déterminer à quel moment est minuit sans montre, sans horloge parlante, sans clepsidre ultra précise ou carte des étoiles et instruments d'observation de la course de la lune ou des étoiles. . . Par contre il y a un moment précis, facilement observable (par beau temps) qui peut servir de point de repère pour le début du jour : le coucher du soleil. C'est lui qui a marqué le début du jour chez les peuples anciens, vivant en plein air et sans montre, donc c'est ce moment qui a marqué et continue de marquer (la liturgie est très "conservatrice") le début solennel des cérémonies cultuelles. Dans la liturgie monastique traditionnelle, c'est même à ce moment qu'on chante le plus solennellement.

Il faut bien convenir que symboliquement, "ce début du jour qui commence par la nuit" est très suggestif pour les chrétiens qui croient que la marche de leur vie est un passage des ténèbres à la lumière, de la mort vers la vie, de la croix vers la résurrection, de la nuit vers le jour.

Abbé Roland Bresson
Sigismond a commenté cette question :
M. l'Abbé a sans doute raison, mais il oublie une coutume dont personne ne parle jamais qui à l'office de Prime (office suivant immédiatement les Laudes) est de réciter le Martyrologe. Or au Martyrologe romain on cite le jour J les saints du lendemain J+1, en profitait-on pour se souhaiter la fête avec un jour d'avance ?
Cliquez ici pour commenter cette question

Question précédente :
Pourquoi le trèfle à quatre feuilles porte-t-il bonheur ?
Question notée 2.78 / 5
etoile
etoile
etoile
etoile
etoile
Notez cette question
Question suivante :
Pourquoi se déguiser pour Mardi gras ?
Voir toutes les questions de la rubrique Société & Vie quotidienne
PROPOSEZ UN POURQUOI !

recette truc astuce
Agence 404
Nantes
Question à la con
La réponse D
Dictons et proverbes à la con
Justacoté
Question con
Plongée sous-marine
Cadeaux grossesse
grossesse
Citation Humour
Jeux de sport