Pourquoi y a-t-il du vent "à décorner les boeufs" ? - Question Réponse Expressions & Dictons - Pourquois.com.

Pourquoi y a-t-il du vent "à décorner les boeufs" ?

Lorsque le vent souffle très fort, les mouches, vecteurs de maladies, ne volent pas.

Les éleveurs pouvaient donc en profiter pour faire le tour de leur cheptel et couper (en fait, tailler) les cornes des boeufs sans que ces derniers ne soient assaillis de mouches avant le début de la cicatrisation.

Complement internaute :
De même, quand le vent est violent, il suffit de laisser le boeuf se reposer pendant quelques jours avant de le revêtir de sa toison, car la mise au repos permet au cheptel d'enlever la pluie et la poussière. Le « suffire » est d'ailleurs le nom du boeuf qui est laissé de côté dans la cour du berger pendant que tous les autres boeufs sont attelés à la charrue. Par extension, le mot a pris ensuite le sens d'être inutile ou inefficace. Dans la langue lorraine, un autre sens s'est ajouté: être un peu décalé, un peu en retard. On dit aussi « un bœuf » ou « un boeuf » pour désigner un homme qui n'est pas précisément « un homme ».
etoile
etoile
etoile
etoile
etoile
Notez cette question

Vos commentaires sur ce Pourquoi

Pas de commentaire actuellement pour cette question
Ecrivez un commentaire !


ptiVos Questions et Réponses préférées