Pourquoi le chiffre 4 des montres s'écrit-il IIII et non IV ? - Question Réponse Divers & Inclassables - Pourquois.com.

Pourquoi le chiffre 4 des montres s'écrit-il IIII et non IV ?

Sur certaines horloges (et non des moindres), le nombre quatre est représenté par le symbole ''IIII'' et non pas par ''IV'' comme le voudraient les règles de numération romaine.
Cela se vérifie également sur le cadran de certaines montres de luxe.


Mais pourquoi donc une telle aberration ? Ne pourrait-on pas écire 4 IV, comme partout ailleurs ? Cela semblerait plus logique. Plus logique peut-être, mais moins clair et surtout moins esthétique.


Moins clair, car les dyslexiques et autres riqueraient d'être perturbés par la ressemblance graphique entre le quatre et le six.


Moins esthétique surtout, car la graphie ''IV'' ne parvient pas à équilibrer la graphie très lourde et nécessaire du ''VIII''. La partie gauche du cadran est beaucoup plus chargée que la partie droite. D'où la rupture harmonique : c'est moche.


Telle est l'origine de la tradition propre aux horlogers d'utiliser la graphie ''IIII'', depuis l'apparition des premières horloges à la fin du XIIIe siècle. On parle d'ailleurs de ''quatre d'horloger''.


Au passage, Big Ben a un ''IV'' sur son cadran, ce qui prouve bien que les Anglais n'ont pas le sens de l'équilibre ;-)
etoile
etoile
etoile
etoile
etoile
Notez cette question

D'autres Pourquois à découvrir :





Harry a commenté cette question :
J'ai lu quelque part que c'est un roi quelconque qui aurait décidé que un quatrième barre verticale serait préférable. Alors son bijoutier personnel aurait obtempéré et cela serai devenu la norme.
Qui sait ?

Dom a commenté cette question :
En découpant par tiers il peut s'agir de religion:
Des I pour le 1° tiers -> le Père
Des V pour le 2° tiers -> le Fils
des X pour le 3° tiers -> le Saint Esprit

Simple non ?


Nanou a commenté cette question :
Vous naitre pas bête dut ou

Etropal a commenté cette question :
Moizossi, je trouve.

Paedagogus a commenté cette question :
Contrairement à ce qui est dit ici, la graphie IIII pour le chiffre "quatre" existe bel et bien dans les inscriptions romaines comme variante de IV.

Marie a commenté cette question :
Ge pansse ossi que vous aitre trais aintelijent !

Ccitron a commenté cette question :
Moi j'ai appris que le temps appartenait à dieu et que créer une horloge serait le défier. Donc pour l'apaiser on a respecter la sainte trinité. . . 1/3 prédominance de I pour le père, 1/3 prédominance de V pour le fils, 1/3 de prédominance de X pour le saint esprit.

Taïpan a commenté cette question :
La vraie raison est l'analphabétisme des anciens horlogers (entre l'an 1100 et 1200 pour les premières horloges mécaniques) et la volonté de perpétuer une tradition de la part des nouveaux.

En effet, un dyslexique arrivera tout de même à reconnaître l'emplacement du IV. Il y a même des horloges sans chiffres après tout.

Quant à la surcharge de place et l’esthétique. . .
IIII contre IV , je vous invite à mesurer avec un règle pour vous rendre compte de l'ineptie de cette idée.

Wid a commenté cette question :
Wiki:
L'épigraphie prouve que plusieurs graphies ont coexisté librement et le mode opératoire décrit ci-dessus ne s'est fixé que tardivement. Certains nombres peuvent s'écrire sous différentes formes, comme 4 écrit IIII plutôt que IV, 8 écrit IIX plutôt que VIII, 9 écrit VIIII plutôt que IX, 40 écrit XXXX plutôt que XL, 95 écrit LXXXXV plutôt que XCV, ou 400 écrit CCCC plutôt que CD. La monnaie romaine privilégie d'ailleurs les formes additives, préférant IIII à IV et VIIII à IX (Cébeillac-Gervasoni, Caldelli et Zevi 2006, p. 38-61).

Aulus de Mantinum a commenté cette question :
C'est à cause de Jupiter.
Les romains de l'antiquité étaient très superstitieux et évidemment ils craignaient les dieux. Pourquoi IIII et non IV, parce que I et V sont les premières lettres de Jupiter (IVPPITER), en écrivant IIII, il n'offensait pas le grand dieu adoré sur le Capitole.

Rony a commenté cette question :
Lors d'un cours, j'ai appris que l'origine des IIII ne provenait pas forcément de la religion, mais simplement du temps de travail des ouvriers dans les champs. Le temps de travail était partagé en trois sur le cadrant de l'horloge, soit 4 heure par tournus. Le premier tournus était destiné aux "I", le deuxième aux "V" et le troisième aux "X". Maintenant, si on prend un cadrant avec un 4 écrit en IV, cela fait que la première équipe travaille 3 heures, la deuxième 5 heures et la dernière 4 heures. Pour équilibrer tout ça, le 4 a été inscrit IIIl afin que toutes les équipes travaillent 4 heures.

Jean-Pol GERMAIN a commenté cette question :
Nous trouvons aussi ce XIIII SUR les Louis d'or.
Serait-ce aussi une question d'esthétique 😀😀😀😀 ?

Caronorivus a commenté cette question :
Hé bin. . . chapeau l’hortographe



ptiVos Questions et Réponses préférées