Pourquoi parle-t-on de freinage dégressif ? - Question Réponse Expressions & Dictons - Pourquois.com.

Pourquoi parle-t-on de freinage dégressif ?

Le terme freinage dégressif est associé au vocabulaire des courses automobiles. On retrouve notamment ce terme lors des grands-prix de Formule 1 ou de Formule 3000.

Un freinage dégressif signifie un freinage rapide. Il s'agit donc pour un pilote de monoplace ou tout autre véhicule sportife de "casser" la vitesse le plus rapidement possible. Pour cela, le conducteur devra exercer une forte pression sur le pédale de freinage, ce qui aura pour but de diminuer la vitesse du véhicule rapidement.


Ce type de freinage ne sera pas utiliser pour la conduite quotidienne car il s'agit d'un freinage brutale qui n'est d'aucun confort pour un conducteur ou ses passagers. Le freinage dégressif est particulièrement utilisé pour la conduite de monoplaces.
etoile
etoile
etoile
etoile
etoile
Notez cette question

D'autres Pourquois à découvrir :






Vos commentaires sur ce Pourquoi

Vince a commenté cette question :
Cela ne correspond pas vraiment à la définition du freinage dégressif, dans lequel la pression sur la pédale de frein est très forte en début de freinage puis modulée par le conducteur, qui modère progressivement l'écrasement de ladite pédale, afin d'éviter de bloquer les roues, ce qui serait préjudiciable à l'adhérence, risquant d'entraîner un allongement de la distance de freinage. En effet, plus la vitesse du véhicule diminue et plus il est facile de bloquer les roues (énergie cinétique, tout ça tout ça. . . ).

Doge a commenté cette question :
D'accord avec Vince, le risque de blocage augmente quand la vitesse diminue.
On peut rappeler qu'en décélération, le report de charge fait que la/les roues AV encaisse/nt beaucoup plus d'effort de freinage qu'à l'AR, le surpoids sur la roue donne une meilleure adhérence.
On peut préciser qu'à l'attaque du freinage avec une pression très forte, on profite un instant d'un report de charge plus violent (meilleure adhérence de l'AV).

Bloytte a commenté cette question :
C’est aussi en raison de l ?appui aérodynamique beaucoup plus élevé en début de la phase de freinage, lorsque la voiture ralentie les ailerons génèrent moins d’appui et la pression sur la pédale doit être réduite pour ne pas bloquer les roues.



ptiVos Questions et Réponses préférées